Indemnité inflation de 100 euros : le Sénat s’oppose à son versement, quel avenir pour cette mesure ?

 

Ce mercredi 17 novembre, le Sénat a supprimé l’indemnité inflation de 100 euros promise à 38 millions de Français du second projet de budget rectifié pour 2021. Maintenant, c’est quoi la suite ? On fait le point.

Les avis divergent fortement. Ce mercredi 17 novembre, le Sénat, dominé par l’opposition de droite a supprimé l’indemnité inflation de 100 euros du gouvernement, mesure phare du second projet de budget rectifié pour 2021, pour lui substituer un renforcement “ponctuel” de dispositifs existants jugés “mieux ciblés”, indique La Dépêche du Midi.

La mesure était incluse dans le projet de loi de finances rectificative (PLFR) qui était voté ce mercredi par le Sénat. La chambre a adopté par 145 voix pour (et 30 contre) ce projet de loi ainsi modifié.

Pourquoi la mesure est décriée ?

C’est la droite, majoritaire, qui pourrait faire supprimer l’amendement. Bruno Retailleau président du groupe des Républicains au Sénat souhaite aller dans ce sens. Selon nos confrères, Jean-François Husson (LR), rapporteur général de la commission des finances, souhaite lui aussi l’abrogation de cette partie du texte.

Pour Les Républicains, la mesure n’est pas juste car la composition des foyers bénéficiaires n’est pas prise en compte, tout comme l’exposition “à la consommation d’essence”. Ce manque de ciblage avancé par la droite justifierait alors la suppression de cette aide.

“Une infirmière à domicile, qui a besoin de son véhicule plusieurs fois par jour, touchant 2 005 euros net, sera exclue de son bénéfice”, estimait Bruno Retailleau, qui évoquait alors un “précédent dangereux”.

C’est quoi la suite ?

L’Assemblée nationale pourra rétablir le texte du gouvernement dans la suite de la navette. Public Sénat soulignait ce mardi 16 novembre néanmoins, la possibilité de réintroduire l’amendement du dispositif d’aide à son retour à l’Assemblée nationale.

La mesure devrait en effet être rétablie lors de son passage devant les députés, comme l’a confirmé ce matin Gabriel Attal, interrogé sur le sujet par LCI. Le porte-parole du gouvernement rappelle “On assume la mesure. Elle (la prime, NDLR) sera versée dès décembre aux salariés, fin janvier, début février aux retraités”.

[easy-social-share counters=0 style="button" hide_mobile="yes" point_type="simple"] [easy-social-share buttons="facebook,pinterest,whatsapp" counters=0 style="button" only_mobile="yes" point_type="simple"]
Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/customer/www/astucesos.com/public_html/wp-content/themes/flex-mag-edit/single.php on line 230

Most Popular

Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem?

Temporibus autem quibusdam et aut officiis debitis aut rerum necessitatibus saepe eveniet.

Copyright © 2015 The Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

To Top