Un nouveau variant du coronavirus détecté dans une école du Finistère

EPIDEMIE Vingt-quatre personnes, dont dix-huit enfants, ont été contaminées par ce nouveau variant qui a été importé suite à un voyage à l’étranger

Le nombre de cas de contamination repart à la hausse ces dernières semaines. — Fred TANNEAU / AFP
  • Un nouveau variant du coronavirus a été détecté le mois dernier dans une école à Bannalec dans le Finistère.
  • Vingt-quatre personnes, dont dix-huit enfants, ont été contaminées par ce variant qui a été importé suite à un voyage à l’étranger.
  • Les autorités sanitaires estiment que la situation est « est à ce stade maîtrisée » et que ce nouveau variant n’est pas plus contagieux.

Alors que l’épidémie de coronavirus reprend fortement dans toute l’Europe avec la menace d’une cinquième vague, un nouveau variant a été détecté le mois dernier dans une école de Bannalec dans le Finistère, a-t-on appris auprès de l’Agence régionale de santé de Bretagne (ARS), confirmant une information du Télégramme. C’est la découverte d’un cluster dans une école élémentaire publique qui a alerté les autorités sanitaires. Au total, vingt-quatre personnes, dont dix-huit enfants, ont été testées positifs juste avant les vacances de la Toussaint.

Un criblage a alors été réalisé sur quatre tests positifs pour déterminer la nature du variant mais aucun ne correspondait au variant Delta ni « aux mutations d’intérêt actuellement recherchées dans les criblages (E484K, E484Q et L452R) », précise l’ARS. Les investigations menées par les autorités sanitaires et Santé Publique France ont finalement conclu que « ce virus a été importé suite à un retour de voyage à l’étranger ». Selon Le Télégramme, c’est une personne résidant à Nantes et ayant voyagé en Afrique qui aurait transmis le virus à une famille de Bannalec lors d’une soirée dans la commune. Les enfants l’auraient ensuite propagé involontairement à l’école.

Un variant pas plus contagieux selon les autorités sanitaires

Après la découverte de ce nouveau variant, qui aurait déjà été détecté dans quelques pays en Europe, les autorités sanitaires se veulent toutefois rassurantes. « Tous les cas diagnostiqués appartiennent à des chaînes de transmission identifiée, ce qui signifie qu’on ne soupçonne pas une circulation via des personnes intermédiaires non identifiées », souligne l’Agence régionale de santé de Bretagne, précisant que le dernier cas dépisté remonte au 26 octobre.

Veuillez fermer la vidéo flottante pour reprendre la lecture ici.

« L’ensemble de ces éléments plaide en faveur de la fin de cet épisode de circulation virale et l’absence d’identification d’une contagiosité plus importante », poursuit l’ARS, ajoutant que « le résultat des séquençages n’a pas abouti à l’identification d’un variant représenté en effectif suffisant » et qu’« aucun nom de lignage n’est pour le moment attribué en raison du très faible nombre de cas identifiés dans le monde jusqu’à présent ». La vigilance reste toutefois de mise dans le Finistère où les autorités sanitaires assurent « une surveillance continue de la situation qui est à ce stade maîtrisée ».

[easy-social-share counters=0 style="button" hide_mobile="yes" point_type="simple"] [easy-social-share buttons="facebook,pinterest,whatsapp" counters=0 style="button" only_mobile="yes" point_type="simple"]
Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/customer/www/astucesos.com/public_html/wp-content/themes/flex-mag-edit/single.php on line 230

Most Popular

Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem?

Temporibus autem quibusdam et aut officiis debitis aut rerum necessitatibus saepe eveniet.

Copyright © 2015 The Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

To Top