Le coronavirus peut-il être transmis par un pet ? Des scientifiques répondent

le-coronavirus-peut-il-etre-transmis-par-un-pet-des-scientifiques-repondent

Image : thesun

Depuis l’apparition du nouveau coronavirus en Chine, de nombreux scientifiques se sont mobilisés pour en savoir plus sur cet agent pathogène. Grâce à une panoplie d’études sur le sujet, ils ont pu mettre en exergue le mode de transmission du virus, son origine, mais aussi les manifestations cliniques dont il est responsable. Toutefois, le sars-cov-2 ne semble pas avoir livré tous ses secrets. Dernièrement, certaines personnes se demandent si celui-ci peut se transmettre à travers les flatulences d’une personne atteinte, comme le révèle The Sun.

Le coronavirus se transmet principalement lorsqu’un individu infecté par le virus tousse, éternue ou parle. Lorsqu’une personne se tient à moins d’un mètre, elle peut inhaler ces gouttelettes respiratoires expulsées par le nez ou la bouche du malade et être contaminée par le virus, explique l’OMS. Grâce aux connaissances actuelles, les professionnels de la santé ont établi des mesures de précaution pour limiter les risques de propagation de la maladie. Toutefois, le coronavirus cache encore des mystères que la science tente d’élucider. La Covid-19 peut-elle se transmettre par les pets ? Réponses.

Un médecin australien indique que la maladie peut se propager via les pets

Dans une publication sur Twitter, un médecin australien du nom de Andy Tagg aurait soulevé l’interrogation suivante : le coronavirus peut-il se répandre d’un individu malade à un autre via l’inhalation de ses flatulences ? En sachant qu’un individu en bonne santé produit entre  10 et 25 flatulences par jour, si la réponse à cette interrogation se relève affirmative, cela signifierait que les risques d’être contaminé par le coronavirus soient plus élevés qu’on ne le pense.

retenir pets
thesun

Par ailleurs, une étude publiée par le Centers for Disease Control and Prevention a montré que le virus avait été détecté dans les matières fécales de patients asymptomatiques, 17 jours après leur contamination. Une seconde expérience scientifique publiée sur la revue The Lancet indique que 55% de patients Covid-19 avaient été testés positifs selon une analyse de leur matière fécale. Néanmoins, ce mode de transmission reste incertain et requiert plus de recherches.

Les avis des experts

Malgré les études qui montrent que les matières fécales de certains patients contenaient des traces du coronavirus, cette hypothèse reste douteuse. Selon le Dr Sarah Jarvis, médecin généraliste, “la probabilité qu’une personne attrape le virus parce qu’elle était proche de quelqu’un qui a pété est vraiment minime”.

En effet, la spécialiste a expliqué que “vous êtes beaucoup plus susceptible de l’attraper en étant en contact étroit avec quelqu’un qui tousse ou éternue, ou en ramassant des gouttelettes sur vos mains lorsque vous touchez une surface palpable”.

coronavirus microscope
thesun

Toutefois, le Dr Jarvis préconise de maintenir une bonne hygiène, étant donné que le virus peut être présent dans les matières fécales. “Il y’a eu quelques rapports qui révèlent la présence du coronavirus dans les selles, et jusqu’à un patient sur dix développe une diarrhée un jour ou deux avant de présenter d’autres symptômes tels que la toux et la fièvre”, explique le docteur avant de conclure “cela souligne l’importance d’être extrêmement prudent lors du nettoyage de la salle de bain si une personne présente des symptômes du coronavirus.

Les symptômes du coronavirus

La Covid-19 est une infection des voies respiratoires qui peut donner lieu à un simple rhume, ou à une affection plus sévère. Chez certaines personnes, le virus reste silencieux et ne provoque que peu ou pas de signe clinique. Toutefois, l’OMS met en avant les symptômes que peuvent présenter les patients :

– Les signes les plus courants de la maladie sont la fièvre, la toux sèche et la fatigue
– Les signes qui peuvent accompagner l’infection sont des courbatures, des céphalées, des douleurs, une conjonctivite, un nez bouché, des troubles digestifs et en particulier une diarrhée, des maux de gorge, des troubles cutanés, une perte de goût et/ou de l’odorat ou encore une décoloration des doigts de la main ou du pied.

Si la diversité de ces symptômes peut parfois prêter à confusion, l’OMS rappelle qu’il s’agit là généralement de signes bénins de la maladie. Ces derniers peuvent disparaître spontanément, sans aucun traitement, au bout de certains jours. Néanmoins, l’auto-isolement est requis pour éviter de propager le virus à d’autres personnes plus fragiles.

Par ailleurs, les formes graves de la maladie se caractérisent par une gêne lors de la respiration, une sensation d’oppression thoracique ou encore des difficultés à parler ou à se déplacer. Si une personne ressent ces derniers symptômes, elle doit contacter en urgence son médecin traitant ou un établissement de santé adapté.

[easy-social-share counters=0 style="button" hide_mobile="yes" point_type="simple"] [easy-social-share buttons="facebook,pinterest,whatsapp" counters=0 style="button" only_mobile="yes" point_type="simple"]
Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/astucesos/public_html/wp-content/themes/flex-mag-edit/single.php on line 230

Most Popular

Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem?

Temporibus autem quibusdam et aut officiis debitis aut rerum necessitatibus saepe eveniet.

Copyright © 2015 The Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

To Top