Médecin à la télé, elle avoue avoir menti concernant les masques et elle n’a pas honte

Marina Carrère d'Encausse/DR
Marina Carrère d’Encausse/DR

La France frappée par l’incompétence chronique de son gouvernement plus encore que par le virus chinois, connaît une situation catastrophique du fait causé, entre autres, par la pénurie de masques, dont l’État est entièrement responsable, et même en vérité: coupable.

Et la formule n’est pas hasardeuse, car la vérité c’est bien surtout elle qui a fait défaut depuis le début de la pandémie, ce qui a considérablement contribué à l’aggraver, mettant ainsi en danger des millions de Français.

Main dans la main avec le pouvoir, les docteurs médiatiques de l’émission “Le magazine de la santé” et “Allô Docteurs” sur la chaîne du service public France 5, ont allègrement répandu des “Fake News” devant des millions de gens qui leur faisaient confiance, et qu’ils ont délibérément trompé alors qu’ils leur avaient confié leur vie.

Michel Cymès, désormais docteur en imposture, avait fini par faire son mea culpa devant l’ampleur du fiasco; mercredi c’est sa collègue, Marina Carrère d’Encausse, qui a avoué à son tour avoir participé à cette vaste supercherie mortelle, au micro d’Europe 1.

Cherchant de fausses excuses pour justifier cette immense trahison, la menteuse médiatique se cache derrière son rôle de supplétive du mensonge d’État. “Les masques ne servent à rien”, voilà la “Fake News” de l’État à laquelle elle apporté son crédit, abusant de son statut de médecin, se rendant ainsi coupable de félonie envers son serment.

Elle reconnaît donc avoir répandu le mensonge officiel “sciemment, mais parce qu’il n’y avait pas tellement d’autres solutions. Et c’était pour une bonne cause puisque c’était pour le personnel soignant, pour protéger la population et le personnel soignant”. On vous a menti pour votre bien… sauf qu’avec cette mauvaise information, les millions de Français qui ont été induits en erreur ont couru le risque d’être contaminés.

Statistiquement, c’est une certitude: ce mensonge a contribué à la contamination et peut-être même ainsi à la mort de plusieurs innocents, coupable d’avoir fait confiance à ces commissaires politiques déguisés en scientifiques, les enfants de Lyssenko.

Elle prétexte que, sans son mensonge, il y aurait eu moins de masques pour le personnel soignant. “Donc moi je trouve que ce genre de mensonge peut tout à fait être compris et s’excuser”, ose-t-elle sans le moindre remords.

“Après, aujourd’hui, je pense qu’on doit être, nous journalistes, dans une vérité totale, quitte parfois à être anxiogènes parce que la réalité aujourd’hui elle n’est pas forcément rassurante. Mais en disant tout ce qu’on sait aujourd’hui, sans cacher les choses”. Et maintenant, il faudrait la croire?

Source: Europe 1

[easy-social-share counters=0 style="button" hide_mobile="yes" point_type="simple"] [easy-social-share buttons="facebook,pinterest,whatsapp" counters=0 style="button" only_mobile="yes" point_type="simple"]
Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/customer/www/astucesos.com/public_html/wp-content/themes/flex-mag-edit/single.php on line 230

Most Popular

Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem?

Temporibus autem quibusdam et aut officiis debitis aut rerum necessitatibus saepe eveniet.

Copyright © 2015 The Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

To Top