Coronavirus: une cargaison de masques destinés à la France détournée par les Américains

Une cargaison de masques commandée par la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur aurait été détournée. Renaud Muselier, président de la Région, accuse les Américains d’avoir surenchéri et payé cash sur le tarmac d’un aéroport chinois.

Face à la pandémie, les masques s’arrachent. Et les commandes n’arrivent pas toujours aux donneurs d’ordre… | STR / AFP

La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, comme d’autres régions de France, a commandé quatre millions de masques pour faire face à l’épidémie du coronavirus. Ces masques seront distribués en priorité aux professionnels de santé. Il est essentiel que la Région Sud soit présente pour préserver nos personnels soignants qui se dévouent, et tous ceux qui contribuent aux activités essentielles de la Nation, justifiait le 22 mars dernier Renaud Muselier, le président de la Région dans un communiqué.

Mais voilà, une partie de ces masques ne verront jamais le sol français. Ou tout du moins, d’autres. Et plus tard. Ce matin sur le tarmac en Chine, une commande française de masques a été achetée par les américains CASH sur le tarmac, et l’avion qui devait repartir en France est parti aux États-Unis ! déplore ce mercredi 1er avril, Renaud Muselier, au micro de la chaîne RT.

Muselier ne commente pas

Devant ces problèmes-là, je suis en train de sécuriser la marchandise de façon à ce qu’elle ne soit pas achetée par d’autres sur le tarmac, poursuit le président de la région PACA, par ailleurs président de l’Association des régions de France.

Après avoir eu vent de ce qui s’apparente à un détournement, le journal Libération a joint Renaud Muselier. Ce dernier n’a pas souhaité en dire plus. Mais Libé a bel et bien eu confirmation des faits auprès de l’entourage d’autres présidents de Région.

Les masques deviennent des denrées rares, et les Américains les achètent partout où ils en trouvent, peu importe le prix, se désole l’un de ces interlocuteurs. Ils payent le double et comptant, avant même d’avoir vu la marchandise. Nous, on ne peut pas se le permettre, on n’avance rien et on paye à la réception. Évidemment, on a des engagements signés avec les producteurs, mais on n’est pas dans une situation normale…

Bref, ces masques qui font tant défaut dans la lutte contre le coronavirus, valent aujourd’hui de l’or. Et atterrissent parfois sur des aéroports bien éloignés des donneurs d’ordre…

[easy-social-share counters=0 style="button" hide_mobile="yes" point_type="simple"] [easy-social-share buttons="facebook,pinterest,whatsapp" counters=0 style="button" only_mobile="yes" point_type="simple"]

Most Popular

Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem?

Temporibus autem quibusdam et aut officiis debitis aut rerum necessitatibus saepe eveniet.

Copyright © 2015 The Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

To Top