Voici les 3 conseils de ma grande mère pour éviter les ballonnements

Il n’y a rien de pire que d’avoir un ballonnement lorsque vous en avez le moins besoin, surtout après les fêtes, à cause des barbecues etc.
Les ballonnements abdominaux peuvent nous frapper tous, hommes, femmes, enfants, que nous ayons des problèmes de poids ou pas.

Dans cet article, nous allons vous expliquer :
• pourquoi les ballonnements
• comment dégonfler votre ventre, et retrouver une taille normale
• des moyens simples d’ajouter des ingrédients pour aplatir le ventre dans votre plat
Quand est-ce que les ballonnements vous frappent ? Juste après avoir mangé ? Seulement quand tu manges des aliments particuliers ?
Il y a des déclencheurs physiques qui entraînent le gonflement rapide du ventre. Alors en comprenant quels sont ceux qui vous affectent, vous avez la clé pour faire éclater le ballon!
Les raisons pour laquelle vous pouvez vous sentir ballonnée
1. Une mauvaise digestion : notre corps produit beaucoup d’aides digestives pour décomposer les aliments et absorber les nutriments. Ceux-ci incluent la salive, l’acide gastrique, les enzymes, la bile et la flore intestinale. Les déséquilibres et les carences de ces incroyables assistants signifient que la nourriture peut rester trop longtemps dans l’estomac et les intestins, ce qui nous rend constipés.

Lorsque les aliments se déplacent trop lentement dans le tube digestif, ils peuvent se fermenter et produire des toxines et des gaz qui entraînent une inflammation et des ballonnements.

Les aliments contenant du gluten (à base de blé, d’orge, de seigle et parfois d’avoine), de viande, de produits laitiers, de sucre, de légumineuses (éléments bénéfiques, lentilles, haricots, cacahuètes) sont particulièrement enclins à être mal digères.

2- Surveillez les déclencheurs : les « fodmap » sont un groupe de sucres alimentaires qui se fermentent, aspirent de l’eau dans l’intestin et nourrissent les bactéries intestinales. Ce qui provoque des ballonnements et des troubles de la digestion chez certaines personnes.
L’équipe de recherche de l’université monash de Melbourne a mis au point le régime alimentaire low fodmap.
Avec un régime fodmap, vous devez supprimer les aliments «riches en fodmap» pendant un certain temps (normalement pendant 2 à 6 semaines). Après quoi beaucoup de personnes voient leurs symptômes disparaître.
Voici quelques-uns des aliments à teneur élevée en fodmap, pouvant être à l’origine de votre ballonnement.
Fruits : pommes, poires, mangues, melons d’eau, nectarines, pêches, prunes.
Légumes : asperges, ail, oignon, poireau, brocoli, chou-fleur, maïs sucre et brocoli.
Légumineuses : pois, haricots rouges, haricots mungo, haricots de lima, pois chiches.
Edulcorants : miel, agave, sirop de maïs à haute teneur en fructose.

3- SIBO ou prolifération bactérienne dans l’intestin grêle. Le premier symptôme que vous pouvez avoir avec SIBO est lorsque vous êtes régulièrement gonflé / distendu autour du nombril.
SIBO implique une prolifération de certaines bactéries (généralement celles du gros intestin) dans l’intestin grêle, où elles ne devraient pas se trouver. Ces bactéries ont souvent tendance à surproduire l’acide lactique (par conséquent, dans ce cas, avoir des aliments fermentés et des suppléments probiotiques avec Lactobacillus Acidophilus peut ne pas être une bonne idée.).
Le moyen le plus courant de diagnostiquer le SIBO consiste à effectuer un test respiratoire. Si vous soupçonnez avoir une SIBO, il est préférable de consulter un praticien de la médecine fonctionnelle capable de faire le test et de vous prescrire un traitement approprié.

INFLAMMATION : Les aliments non digérés peuvent irriter la muqueuse de l’intestin. Et ces petites particules d’aliments peuvent pénétrer dans le sang – notre système immunitaire passe ensuite en mode panique en réponse aux envahisseurs étrangers.
RÉTENTION DE LIQUIDES : Les femmes ont tendance à avoir un excès de liquide dans l’abdomen, en raison de changements hormonaux au cours de leurs cycles menstruels. On ne comprend pas bien pourquoi, mais une augmentation du taux hormonal peut contribuer à l’inflammation.

[easy-social-share counters=0 style="button" hide_mobile="yes" point_type="simple"] [easy-social-share buttons="facebook,pinterest,whatsapp" counters=0 style="button" only_mobile="yes" point_type="simple"]
Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/astucesos/public_html/wp-content/themes/flex-mag-edit/single.php on line 230
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Most Popular

Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem?

Temporibus autem quibusdam et aut officiis debitis aut rerum necessitatibus saepe eveniet.

Copyright © 2015 The Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

To Top